Élevage et vinification

Des itinéraires techniques spécifiques
La base est avant tout d’obtenir des raisins à maturité optimale gage de qualité pour le vin. Pour cette raison des itinéraires techniques spécifiques sont mis en place dans la vigne.
Cela concerne en premier lieu l’entretien du sol. Les vignes sont enherbées en totalité même sous le rang pour concurrencer la vigne en surface, limiter l’érosion, améliorer le drainage, apporter de la matière organique naturellement, décompacter grâce aux plantes, accroitre la biodiversité du milieu et enfin réduire la sensibilité aux maladies. Les tontes sont réalisées par des moutons nains de Ouessant.
Pour respecter le terroir et la plante, le vignoble est conduit en agriculture biologique, les traitements sont donc réalisés sans produit chimique et les doses sont très limitées grâce à un suivi précis.
Les travaux d’épamprage, d’élimination des entre-cœurs, d’effeuillage et d’éclaircissage sont réalisés manuellement. Les travaux sont ainsi plus précis et adaptés à chaque pied tout en limitant le passage de machine responsable du tassement des sols.
Pour obtenir une maturité optimale et homogène, les rendements sont limités en moyenne à 20 hl/ha. Cela favorise aussi la concentration et la qualité des polyphénols.
Enfin les vendanges sont réalisées à la main avec un tri sur pied, en petite cagette pour ne pas abimer le raisin durant le transport. Le chai fonctionne en gravitation sans pompe ni tapis, les raisins arrivent donc intacts jusqu’aux cuves sans aucune trituration, permettant entre autre de limiter les doses de sulfites.

Elevage et vinification
Chaque parcelle est ramassée et traitée de manière individuelle. Les vinifications se divisent en deux temps : la première est celle de l’extraction avec des pigeages journaliers et la seconde consiste en une macération à chaud pour une cuvaison totale de 1 mois. Elles sont réalisées en cuve de rapports égaux en largeur et hauteur pour un meilleur échange entre le marc et le moût.
Suivent ensuite les élevages qui sont spécifiques à chaque cuvée.
Le Clos d’un Jour est un assemblage de 90% de Malbec et 10% de merlot, il est élevé en cuve béton de petit volume. Le béton permet une légère oxygénation du vin et possède une très bonne inertie thermique, évitant ainsi les fortes variations de température.
Un Jour sur terre est 100% Malbec, il a la particularité d’être élevé en jarres de terre. Cela permet d’oxygéner le vin à travers les pores de la terre. L’oxygène permet de lier les tanins et les anthocyanes (responsables de la couleur). Cet élevage reproduit celui du fût de chêne sans les aromes du bois. Les jarres ont une contenance de 140 L., elles sont tournées à la main pour obtenir une faible épaisseur et une meilleure oxygénation. La terre est brute et cuite à une température précise pour rester étanche au liquide et perméable à l’air, elle reste neutre et n’apporte aucun arome supplémentaire. Le vin subit ainsi un élevage évolué et respecte les seules caractéristiques du terroir et de son cépage, le malbec.
Un Jour… est aussi 100% Malbec. Il est élevé en fûts de chêne de 18 à 24 mois. Il est issu de parcelles sélectionnées. La durée de l’élevage permet au vin de digérer le bois pour trouver un équilibre nécessaire. En sortie de macération, le vin est directement mis en barriques pour extraire les polysaccharides du bois à chaud. Après 2 ans d’élevage, le vin est directement mis en bouteille sans collage ni filtration.
Les trois vins sont issus de parcelles différentes, traitées individuellement et suivent leur propre élevage.

Vin bio Cahors élevé en jarre / Hébergement insolite dans une bulle Lot 46 / Safran du quercy Bio